Vaccination

Il est recommandé les vaccinations suivantes : Tétanos, Diphtérie, Typhoïde, poliomyélite, Hépatite B, Méningite A, C, Hépatite A, Traitement antipaludique.
Lorsque vous voyagez en circuit organisé par Acacia Voyage aucune vaccination n’est obligatoire car les conditions dans lesquelles le voyage se déroule sont suffisamment sécurisantes.
En ce qui concerne spécifiquement le paludisme : il est généralement maîtrisé au Vietnam. Nous pensons que le traitement antipaludique n’est nécessaire que si votre programme de voyage prévoit des étapes trekking en montagne dans des zones humides et reculées.

À éviter :
Les glaçons et l’eau du robinet. Préférer les eaux en bouteilles capsulées. Dans le cas on ne peut pas avoir de l’eau en bouteille, il faut filtrer l’eau et la faire bouillir avant consommation. Eviter la consommation des fruits de mer ou la viande crus. Evitez également les légumes crus (Salades) dans les petits restaurants locaux.
Emmener : Désinfectant, compresses, aspirine, pansements, pommade pour foulure et entorses, anti-diarrhéique, antispasmodique, antiémétique, produit répulsif contre les moustiques pour les régions éloignées.
Prévention des maladies transmises par les piqûres d’insectes:

La dengue:
C’est une maladie virale transmise par les moustiques qui s’est propagée rapidement dans toutes les Régions de l’OMS ces dernières années. Le virus se transmet à l’homme par la piqûre des femelles infectées de moustiques, principalement de l’espèce Aedes aegypti, mais aussi dans une moindre mesure d’A. albopictus. La maladie est largement répandue sous les tropiques, avec des variations locales de risque surtout fonction des précipitations, de la température et de l’urbanisation rapide et non maîtrisée.

Encéphalite japonaise :
L'encéphalite japonaise est une maladie qui se transmet aux humains par la piqûre d'un moustique infecté. Elle est causée par un flavivirus semblable au virus du Nil occidental. Elle peut provoquer un œdème cérébral et de possibles lésions cérébrales et neurologiques à long terme.
L'encéphalite japonaise peut être évitée par la vaccination.
Le risque est faible pour la plupart des voyageurs, en particulier ceux qui demeurent en région urbaine.
Les voyageurs qui se rendent dans des pays où l'encéphalite japonaise est présente sont plus à risque d’infection s'ils :
+ Visitent des zones rurales et agricoles, surtout pendant une longue période (un mois ou plus);
+ S’ils s’adonnent aux activités de plein air comme le camping, la randonnée pédestre, la bicyclette ou le travail au champ.
Il n'existe aucun traitement précis contre l'encéphalite japonaise, mais des soins médicaux peuvent contribuer au rétablissement et à l'atténuation des symptômes.

 

Devis Gratuit Réponse sous 48h Rappel Téléphonique Gratuit