Cha Ca

15/06/2015 07:37, hits view: 665 Gastronomie

Cha Ca

Le « Cha ca », c’est une spécialité de ’Hanoi. Selon une cuisinière expérience de Cha Ca, la préparation de ce plat exige la prudence, la minutie et la passion pour le plat des cuisiniers, les ingrédients, tels que les herbes aromatiques, les vermicelles de riz froids, la pâte de crevette, ou les poissons, sont tous des spécialités réputées provenant de différentes régions du pays.
Le « Cha Ca » est essentiellement composé de poisson coupé en bouchées, mariné dans de la poudre de safran des Indes et frit au-dessus d’un gril de charbon de bois. On le déguste souvent avec le « mam tom », une pâte de crevette.
Accompagné de vermicelles de riz froids, de cacahuètes grillées, d’herbes aromatiques, le « Cha ca est une introduction sensuelle au Vietnam, où chaque convive est invité à mettre du sien en personnalisant ce qu’il mange », selon l’hebdomadaire Courrier International.

le Cha ca, une des spécialité d'Hanoi

La recette du Cha Ca :
Ingrédients: 
• 1 kg de filets de lotte (frais c’est nettement mieux).
• 1,5 cuillerée à soupe de Curcuma en poudre
• 2 cas d’huile d’arachide
• 6 cas de Nuoc mam
• 2 gousses d’ail écrasées
• 4 tranches de gingembre frais haché
• 2 bouquets d’aneth
• 2 gros oignons découpés en tranches assez épaisses
• 12 tiges de jeunes oignons
• un peu de farine de blé, du poivre
• une batavia émincée en lanières
Pour la sauce
• 2 cas de Mam Tôm (appelée aussi Kapi en lao), c’est une pâte de crevette qui sent très fort, et qui a une couleur marron-violet.
• 6 cas de vinaigre de riz blanc
• 3 sucres en morceaux dilués dans 1/3 de verre d’eau et porté à ébullition (sirop)
• 1 piment rouge émincé
Accompagnement
• Bun (vermicelles de riz fins.)
• concombre en tranche
• Cacahuètes grillées
• Aneth et des oignons


Préparation:
1. Découper la lotte en morceaux de 3 cm de long (quasiment des cubes de lotte), et bien sécher les morceaux avec un essuie-tout.
2. Rouler les morceaux de lotte dans la farine, et les tapoter pour ne laisser qu’une mince couche de farine.
3. Dans une jatte, mettre l’huile, le nuoc mam, le gingembre et l’ail écrasé
4. Ajouter le curcuma en poudre et bien mélanger.
5. Ajouter alors la lotte, et bien masser entre vos mains.
6. Refermer la jatte avec son couvercle ou un film transparent, et laisser mariner 2 heures.
Pendant ce temps, on préparera la sauce.
1. On commence à mettre dans un bol le sirop, et on y dilue de Mâm Tôm.
2. Puis on ajouter le vinaigre, le piment, et le jus d’un quart de citron vert.
3. Rectifier en fonction de vos goûts, plus ou moins sucré, plus ou moins piquant, plus ou moins dilué. Quand on goûte cette sauce sans rien, elle laisse la langue un peu râpeuse, c’est normal.
4. Pour la cuisson des pâtes (bun), faire bouillir de l’eau dans une casserole suffisamment grande pour laisser aux pâtes l’espace de gonfler.
5. Lorsque l’eau bout, ajouter les pâtes et remuer pour que toutes les pâtes soient sous l’eau. Couper immédiatement le feu, et les laisser gonfler hors du feu. Au bout de quelques minutes, elles seront tendres et croquantes.
6. Les passer alors à l’eau froide pour stopper la cuisson.
Au moment du repas
• Chauffer une cocotte en fonte, et mettre 4 cas d’huile d’arachide
• Lorsque l’huile est chaude, ajouter l’oignon émincé, les jeunes oignons découpés en tronçons de 5 cm, et la moitié de l’aneth.
• Lorsque les oignons sont bien translucides, et l’huile bien chaude, ajouter les morceaux de lottes, et cuire en remuant de temps à autres, de façon à ce que la lotte soit bien grillées sur toutes les faces des cubes.
• Lorsque la Lotte est cuite (en gros 7 minutes), ajouter le reste d’aneth et laisser encore cuire 30 secondes.
• Poser alors la cocotte sur la table, de façon à ce que chacun se serve.
La dégustation se fait en prenant dans son bol un peu de pâtes, des morceaux de lotte avec les jeunes oignons, les oignons et l’aneth, un peu de cacahuètes, un peu de salade du concombre et arroser le tout de sauce Mâm Tôm. Bien mélanger le tout avec les baguettes.
Pour la cuisson et en fonction de la quantité, il est conseillé de découper la phase de cuisson en plusieurs services de façon à ce que l’on mange toujours la lotte bien chaude. Donc on sert une cocotte, on mange, on remet un cocotte sur le feu, et on ressert, etc…

Related news

Bun Cha
15/06/2015 07:32 / Admin
Suivant la tradition d’Hanoï, le bún chả se déguste différemment du bún thịt nướng dont les ingrédients sont rassemblés ...
Devis Gratuit Réponse sous 48h Rappel Téléphonique Gratuit